Source : http://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2011/10/27/new-canine-vaccination-guidelines.aspx (en anglais, par le Dr. Becker)

Le groupe de travail sur la vaccination canine de l'"American Animal Hospital Association (AAHA)" a mis à jour ses conseils pour 2011.

Selon leur site AAHAnet.org :

Développé de manière cohérente avec les "bonnes pratiques vaccinales", le guide 2011 inclus des avis d'experts issus d'études scientifiques, de documents publiés ou non et englobe tous les vaccins canins actuellement autorisés aux Etats-Unis et au Canada. Le groupe de travail qui a développé ces directives comprenait des experts en immunologie, en maladies infectieuses, médecine interne, droit et en pratique clinique.

Je suis encouragé par ces nouvelles directives. Le clou est que tous les vaccins de base, à l'exception de la rage de 1 an, sont désormais recommandés à intervalle de 3 ans ou plus. Quelque chose d'encore plus intéressant est que le groupe de travail a reconnu que dans le cas des vaccins de base (hormis la rage), l'immunité dure au moins 5 ans pour la maladie de Carré et la parvovirose, et au moins 7 ans pour les adénovirus. Espérons que ces nouvelles directives aideront les propriétaires de chiens à mieux comprendre les effets durables de ces vaccinations sur les chiots ! Et nous l'espérons, que les propriétaires de chiens demanderont désormais plutôt des titrages qu'une revaccination automatique de leurs compagnons canins pour la maladie de Carré, parvo et l'adénovirus.

Sommaire des nouvelles directives AAHA 2011 pour la vaccination canine

 

Merci de noter que mes recommandations vaccinales et celles du Dr Ronald Schultz suivent ce résumé.

Vaccins de base

Maladie de Carré (CDV)

- Vaccination initiale chez les chiots âgés de <16 semaines

À partir de 6 semaines, vacciner toutes les 3 à 4 semaines (6, 10, 14 ou 8, 12, 16 semaines) jusqu'à 14 ou 16 semaines;

Le dernier vaccin doit être donné entre 14 et 16 semaines pour minimiser les risques d'interférence avec les anticorps maternels

- En ce qui concerne la vaccination initiale en chiens > 16 semaines

Une dose

- En ce qui concerne la revaccination

Pour les chiots qui ont reçu la série vaccination initiale de 16 semaines, un rappel 1 an plus tard après l'achèvement de la première série, puis tous les 3 ans minimum par la suite

Pour les chiens ayant reçu la vaccination initiale après 16 semaines d'âge, tous les 3 ans minimum par la suite

Notes : Parmi les chiens en bonne santé, le vaccin pour la maladie de Carré permet d'induire une immunité d'au moins 5 ans.

Parvovirose canine (CPV-2)

- Vaccination initiale chez les chiots âgés de <16 semaines

À partir de 6 semaines, vacciner toutes les 3 à 4 semaines (6, 10, 14 ou 8, 12, 16 semaines) jusqu'à 14 ou 16 semaines;

Le dernier vaccin doit être donné entre 14 et 16 semaines pour minimiser les risques d'interférence avec les anticorps maternels

- En ce qui concerne la vaccination initiale en chiens > 16 semaines

Une dose

- En ce qui concerne la revaccination

Pour les chiots qui ont reçu la série vaccination initiale de 16 semaines, un rappel 1 an plus tard après l'achèvement de la première série, puis tous les 3 ans minimum par la suite

Pour les chiens ayant reçu la vaccination initiale après 16 semaines d'âge, tous les 3 ans minimum par la suite

Notes : Parmi les chiens en bonne santé, le vaccin pour la parvovirose permet d'induire une immunité d'au moins 5 ans.

Adénovirus canin (CAV-2)

- Vaccination initiale chez les chiots âgés de <16 semaines

À partir de 6 semaines, vacciner toutes les 3 à 4 semaines (6, 10, 14 ou 8, 12, 16 semaines) jusqu'à 14 ou 16 semaines;

Le dernier vaccin doit être donné entre 14 et 16 semaines pour minimiser les risques d'interférence avec les anticorps maternels

- En ce qui concerne la vaccination initiale en chiens > 16 semaines

Une dose

- En ce qui concerne la revaccination

Pour les chiots qui ont reçu la série vaccination initiale de 16 semaines, un rappel 1 an plus tard après l'achèvement de la première série, puis tous les 3 ans minimum par la suite

Pour les chiens ayant reçu la vaccination initiale après 16 semaines d'âge, tous les 3 ans minimum par la suite

Notes : Parmi les chiens en bonne santé, le vaccin pourl'adénovirus canin permet d'induire une immunité d'au moins 7 ans.

Rage 1 an

- Vaccination initiale chez les chiots < 16 semaines

Une dose au plus tôt 12 semaines ou tel que requis par la loi

- Vaccination initiale des chiens > 16 semaines

Une dose

- Revaccination

Pour tous les chiens: chaque année comme requis par la loi

Rage 3 ans

- Vaccination initiale chez les chiots <16 semaines

Une dose au plus tôt 12 semaines ou tel que requis par la loi

- Vaccination initiale en chiens > 16 semaines

Une dose

- Revaccination

Pour tous les chiens: dans la première année, dose initiale indépendamment de l'âge au moment de la dose initiale, puis tous les 3 ans par la suite tel que requis par la loi

Vaccins non obligatoires

Vaccin contre la rougeole (MV)

Ce vaccin est censé fournir une immunisation temporaire de jeunes chiots contre la maladie par une protection croisée entre eux contre la maladie dans le cas où il y a encore des anticorps maternels présents. Il est toujours administré en association avec d'autres vaccins - la maladie de Carré, plus la rougeole, ou une combinaison à 4 voies de la maladie de Carré, plus la rougeole ainsi que l'adénovirus, plus le virus parainfluenza. Il est seulement recommandé pour les chiens en bonne santé âgés de 6 à 12 semaines d'âge.

Toux du chenil (Parainfluenza CPiV)

Il existe deux systèmes d'administration de ce vaccin - intranasale ou parentérale (par injection). C'est un vaccin contre la grippe. La forme intranasale prévient les signes cliniques de la maladie, l'infection et l'excrétion. La forme injectée empêche la maladie clinique, mais pas d'infection ou de délestage. Il est utilisé pour les chiens qui résistent agressivement à l'administration intranasale. Le vaccin parentéral est toujours administré en association avec les vaccins du noyau, la forme intranasale est toujours administrée en association avec le vaccin Bordetella seul, ou avec en plus de Bordetella, l'adénovirus. Elle est toujours donnée en une seule dose. Recommandations de revaccination, selon la forme du vaccin (intranasale ou parentérale), selon le calendrier de vaccination obligatoire, annuellement, ou plus fréquemment pour des animaux à «haut risque».

 

Vaccin Bordetella (Bb)

Le vaccin Bordetella peut également être administré de façon intranasale ou par injection. L'administration parentérale nécessite deux doses de 2 à 4 semaines d'intervalle. Pour la première vaccination, il est recommandé que la deuxième dose soit donnée au moins une semaine avant que le chien soit adopté, assiste à une exposition canine, etc. La revaccination est recommandée chaque année. Le vaccin intranasal en une dose unique, avec une revaccination recommandée annuellement ou plus souvent pour des "chiens à haut risque". L'expérience a montré certains effets secondaires de 3 à 10 jours après la vaccination, y compris la toux, des éternuements et un écoulement nasal.

Adénovirus canin (CAV-2) - Intranasal

La forme du vaccin intranasal adénovirus est un vaccin non obligatoire. Il est recommandé pour les chiens à risque d'infection respiratoire causée par l'adénovirus, et il ne peut pas fournir une immunité contre l'hépatite canine. Il ne devrait pas être considéré comme un remplacement pour la forme injectable du vaccin. Ce vaccin est disponible uniquement en combinaison avec les vaccins de Bordetella intranasal et parainfluenza.

Grippe canine

Le vaccin est administré en deux doses, de 2 à 4 semaines d'intervalle, chez les chiens âgés de plus de 6 semaines. Une revaccination annuelle est recommandée.

Maladie de Lyme (Piroplasmose)

Le vaccin est administré en deux doses, de 2 à 4 semaines d'intervalle, chez les chiens âgés de plus de 12 semaines d'âge. La revaccination est recommandée chaque année et / ou au début de la saison des tiques tel que déterminé au niveau régional. Notes: Ce vaccin es recommandé seulement pour une utilisation chez les chiens présentant un risque connu d'exposition, qui vivent dans ou visitent des régions où le risque d'exposition est élevé ou lorsque la maladie de Lyme est endémique. L'utilisation des produits de lutte est nécessaire en plus du vaccin.

Leptospirose (Leptospira interrogans)

Il s'agit d'un protocole à germes entiers ou sous-unité bactérine modifiés 4 fois. La forme à bactérie 2 fois modifiée de ce vaccin n'est pas recommandé. Le vaccin est administré en deux doses, de 2 à 4 semaines d'intervalle, chez les chiens âgés de plus de 12 semaines d'âge. La revaccination est recommandée chaque année, mais seulement pour les chiens avec un risque raisonnable d'exposition. Notes: La vaccination doit être fondée sur les risques connus occurrence / prévalence et l'exposition géographique du chien.

Mélanome canin - vaccin oral

Ce vaccin est disponible uniquement pour le traitement des chiens atteints de mélanome malin. Il n'est pas destiné à la prévention du mélanome par voie orale.

Crotalus atrox (Western Diamondback rattlesnake vaccine) (anatoxine)

L'efficacité sur le terrain et les données expérimentales sur des chiens ne sont pas disponibles en ce moment. (études de neutralisation de la toxine réalisées chez la souris.)

Coronavirus canin (CCov)

Ce vaccin n'est pas recommandé. Ni la forme vivante modifiée, ni la forme neutralisée du CCov ne se sont révélées efficaces contre le coronavirus en combinaison avec la parvovirose. Seul le vaccin pour la parvovirose protège des virus doubles.

Ce que le Dr. Ron Schultz recommande

Pour ceux d'entre vous ne connaissent pas le Dr Schultz, je vous recommande de regarder ma série vidéo en 4 parties avec lui. Vous pouvez trouver des liens vers les quatre vidéos et des articles ici. Le Dr Schultz est l'un des experts éminents dans le domaine des vaccins vétérinaires. Si vous lisez les directives complètes de l'AAHA, vous verrez son travail référencé partout. Le Dr Schultz recommande de ne pas commencer un programme de vaccination de base chez un chiot ou un chaton  avant l'âge de 6 à 8 semaines, avec des compléments de vaccination pas plus fréquentes que toutes les 4 semaines. Ainsi, par exemple, si vous démarrez le programme à 8 semaines, vous donner une autre dose de vaccins de base à 12 semaines, et la troisième dose à 16 semaines. Le protocole du Dr Schultz pour les vaccins de base des animaux de sa propre famille diffère en ce qu'il fonctionne actuellement sur ??les titres d'anticorps de la mère pour savoir exactement quand le meilleur moment est d'immuniser efficacement le chiot ou chaton pour les 3 virus de base. Puis il titre les plus petits 2 semaines ou plus après le vaccin, et tant que la réponse est adéquate, il n'a pas, dans la plupart des cas revacciné pour le reste de la vie de l'animal. Quand il s'agit de vaccins contre la rage, le Dr Schultz donne le premier vaccin après l'âge de 4 mois, revaccine un an plus tard, puis à nouveau au bout de 3 ans et tous les 3 ans par la suite. En d'autres termes, il suit la loi des trois ans pour le vaccin contre la rage, même s'il ne croit pas qu'une vaccination tous les 3 ans soit nécessaire. Actuellement le Dr Schultz est en 4e année d'une étude de sept ans du vaccin contre la rage. Vous pouvez en lire plus sur l'étude du Fonds Défi rage. Son objectif est d'être en mesure de recommander que, lorsqu'un animal est vacciné à 12 à 24 semaines pour la rage, il n'y a pas besoin de re-vaccination tous les 3 ans. J'espère que nous allons voir que les résultats de ses 7 ans d'étude soient repris dans une future révision des directives de l'AAHA, ainsi que dans les lois nationales et locales.

 

Mon protocole vaccinal (Dr Becker)

Mon protocole à Natural Pet est un premier tour des 3 vaccins du noyaux avant l'âge de 12 semaines, généralement autour de 9 à 10 semaines. Puis, un rappel entre 15 et 16 semaines. Ensuite, j'ai un titrage deux semaines après la seconde injection pour voir si l'animal a été immunisé et pas seulement vacciné. Mon protocole de la rage est identique à celui du Dr Schultz, sauf que je préfère attendre 6 mois avant de donner le vaccin antirabique. Pour les vaccins non obligatoires, je ne les recommande pas. Visitez les pages suivantes pour une discussion sur:

     Vaccins contre la grippe canine
     vaccin contre Bordetella
     Vaccin contre la maladie de Lyme
     leptospirose

Remarque plusieurs organisations des vaccins non obligatoires sont disponibles uniquement en combinaison avec d'autres vaccins, dont certains sont fondamentaux. Je vous recommande de vérifier auprès de votre vétérinaire afin de vérifier qu'aucun des vaccins non obligatoire ne soit associé à des vaccins de base que votre animal reçoit. Les vétérinaires plus traditionnels n'utilisent pas de vaccins simples. Demandez à voir le flacon de vaccin afin de vérifier que votre animal ne reçoit pas d'agent à ce moment.

Source:  Veterinary Practice News September 26, 2011
Source:  AAHAnet.org